Attention ! Le forum est fermé, ne pas s'inscrire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Allian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allian


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Allian
Nom:
Clan: Bien

MessageSujet: Allian   Lun 3 Juin - 9:17

Présentation du personnage

Nom : Effacé par le temps...
Prénom : Allian
Surnom : Le Héron
Sexe : Homme
Race : Humain
Age : 25 ans
Lieu d'habitation : Je vis là où je suis.
Métier : Voyageur, ex-espion.
Clan (Bien, avec Mydria ; Mal, avec Welfendà ; Neutre): Bien, évidement!

Histoire (minimum 10 lignes complètes):

A l'aube, sous un soleil rougeoyant, alors que le vent balayait les rues désertes, quelqu'un se présenta aux portes de Liett.
Un petit garçon.
Il entra dans la forteresse, et leva les yeux vers les tours blanches devenues orangées, frappées par la lumière de l'astre. Les gens sortirent peu à peu de chez eux, s'affairant de tâches matinales diverses, ignorant l'enfant qui déambulait seul dans les rues, jusqu'au soir.
Jamais il ne trouva ce qu'il cherchait : un travail raisonnablement payé. Les hommes et les femmes de Liett ne prenaient jamais au sérieux les dire ce cet enfant affamé d'environ dix ans.
Et celui-ci partait toujours sans se retourner.

Liett ignorait d'où venait cet enfant, élevant toutes sortes de rumeurs.
Avec le temps, elles s'estompèrent, puis la polémique laissa place au mystère.
Comme tant d'autres, il fut placé en haut d'une étagère.
Puis la poussière des ans l'ensevelit.

Des ruines, des charrettes, des tonneaux, des ordures, des gravas... Tout ce bazar ce trouvait quelque part dans la capitale d'Edrilion, entre quartiers pauvres et les remparts. Personne n'y traînait, tout simplement parce qu'il n'y avait rien à y faire. Rarement, on y trouvait des enfants qui s'y aventuraient, par provocation ou goût du risque ; mais suite à de nombreux incidents, leurs parents les obligèrent à rester à l'écart de cet endroit.
D'anciennes maisons de bois désaffectées, et sur deux étages, tombaient en ruine. Elles entraînaient de grandes chutes de bois, de métal rouillé, de clous, et rendaient ainsi les accidents mortels. Malheureusement, le vaste terrain était comblé de ruines. Les escaliers étaient presque inexistants, rendant l'accès en haut où en bas impossible en cas de problème ; les objets inutiles, coupants, rouillés, ainsi que les gravas rendait la chose plus difficile encore.
Pourquoi y avait-il un tel endroit à Liett? La question était de taille, et inexpliquée. On raconte dans Liett, que dans l'ancien temps, les maisons étaient presque toutes construites en bois, et qu'un jour, on s'aperçut que ce bois était maudit et tous les habitants désertèrent.
Il resta toujours des objets en ces lieux, mais il n'y eut qu'une poignée de personne qui osa s'y aventurer pour les récupérer, d'où tous les couteaux, chaises, ordures, tonneaux et meubles diverses. Or depuis quelques temps, quelqu'un ne se privait pas de braver la malédiction et malgré ses blessures, il trouva un beau jour ce qu'il cherchait.

Sous la lumière blanche et crue du soleil, une silhouette bien définie se détachait du blanc aveuglant des blocs de pierres, sur lesquels elle se tenait debout.
Elle ne bougeait pas.
Aucun bruit ne résonnait sur l'immense terrain, mis à part le piaillement des moineaux.
Le jeune homme attendit encore quelques instants, droit comme un i, défiant l'astre qui tentait de l'assommer de chaleur.
Le front humide, il continuait d'attendre.
Toujours rien.
Dès que sa vue fut troublée de bleu, il descendit des blocs d'un bond pour atteindre un coin d'ombre, juste en face de lui, sous de grosse poutres. La chaleur était telle que les blocs semblaient fumer. Aucun nuage ne troublait l'azur d'une fumée blanche, où d'un mouton perdu, signe d'une éventuelle averse pour les jours suivants.
Regrettant d'avoir attendu pour un rien, le voleur décida d'attendre que sa vue retrouve son efficacité avant de se remettre à chercher, même si les mirages persistaient.
Sa main bandée s'appuya sur le mur pour le soutenir, lui faisant crisper la mâchoire une fois de plus.
Il se sentait incroyablement stupide de s'appuyer sur un mur, avec l'unique main qui lui faisait un mal de chien. Oui, il suffisait d'une planche usée, pointue comme un pieu à l'une des extrémités, pour faire une belle blessure, assez alarmante.
Il quitta son abris sur cette mauvaise opinion de lui-même, s'engouffrant entre deux murs de pierre.
Tout allait bien, aucun signe de chat sauvage, de renard enragé ou d'être vivant potentiellement agressif. Il continuait d'avancer à l'ombre, sans bruit, comme il savait si commodément le faire, jusqu'à une façade de bâtisse occupée. Il dut tourner sur sa gauche, et pénétrer dans une autre bâtisse apparemment désaffectée, pour la contourner.

L'adolescent s'arrêta net, une fois la porte non verrouillée poussée.
Un bruit très reconnaissable avait alerté son oreille, le stoppant dans son élan.
Une sorte de joie très soudaine l'envahit alors, le poussant à suivre la tonalité qui s'éloignait.
Il se mit à accélérer la cadence, sautant par dessus les tonneaux, et fut très surpris de découvrir des armes et des vivres.
Il l'avait enfin trouvé! Une fois la pièce traversée, il s'engouffra dans une sorte de couloir en bois, pour déboucher sur une autre pièce plus grande.
Et elle était véritablement envahie d'ânes, qui tapaient du sabot et bayaient à pleins poumons.
Un large bonhomme barbu se trouvait au milieu, un sac de farine sous le bras, le bras armé d'un pinceau grossier, et qui le fixait de son regard sombre.
Le visiteur restait immobile, sans sourcilier.
- Ce n'est pas très discret, le trafic d'âne. On t'entends à une lieue d'ici, railla celui-ci.
- Tiens, tiens, le Héron. Toujours vivant hein!
- Le Héron?
- Ah, tu ne le sais donc pas. Tout le monde t'appelle comme ça maintenant dans le coin, tu es célèbre dis-moi, se moqua le trafiquant. Mais j'aimerais pas être à ta place ceci-dit...
- J'ignorais, répondit l'autre en haussant les épaules.
- Eh bien, pour le service rendu, oublie ce que t'as vu et rentre chez toi.
L'homme continua son boulot, recouvrant d'une couche épaisse les bestiaux.
- Mon cher, c'est impossible.
Le ton presque insultant de sa voix fit l'effet voulut sur le destinataire, car il se retourna lentement, à la fois hostile et intéressé.
- Ah oui? Et pourquoi donc?
- Je cherche du travail.
Cette fois, il parut surpris, même si ce n'était qu'un millième de seconde. Il demanda d'un ton méfiant :
- Tu me connais petit?
- Naturellement.

Le liquide bleuâtre contenu dans la chope mal rincée inquiétait quelque peu le jeune homme. Ricanant, le trafiquant lança :
- Ben quoi? T'es pas au jus petit? Ici on est à l'Aliande, pas dans un de ces bars à femmelettes du centre. Ca, dit-il en toquant sur le bord du récipient contenant le liquide coloré, c'est de l'Yôle, et je suis pas sûr que t'arrive à avaler la moindre gorgée.
Comme pour montrer l'exemple, l'expert attrapa la chope et but.
Le jeune homme l'interrompit, la malice dans les yeux :
- Vous buvez comme une duchesse.
Ayant malencontreusement avalé l'Yôle de travers, le commerçant s'étouffa.
- Quoi?! Je vais t'apprendre moi!
Toussant, crachant des insultes, il s'était levé en titubant, la main sur la table qui vacilla, faisant pencher dangereusement les verres.
Mais elle se stabilisa d'un coup : le pied sur la table, les bras croisés, le moqueur reprit :
- Que vous êtes bruyant. En plus, vous êtes brutal. Regardez-moi cette table!
- Je vais l'étriper! Laissez moi l'étriper! s'égosillait le bonhomme rouge. Viens ici vermine!
- Ne vous emballez pas, de toute façon, vous n'êtes pas en état de m'attraper. Et puis je n'ai pas que ça à faire, je vous rappelle que je cherche un boulot, continua le jeune homme, en jouant avec le bandage de sa main.
- Tu es le pire insolent que j'aie jamais rencontré! Crois-tu sérieusement que je vais t'embaucher après ça?
Cette fois, ce fut au tour de l'adolescent de se lever. Sur le coup, aucun des deux protagonistes n'avait remarqué que la taverne était silencieuse, remplie de chuchotements. Heureusement, le garçon s'en rendit compte très vite et en profita pleinement.
- Si tu ne m'embauches pas, mets-toi bien dans ton crâne chauve que je vais te ruiner, à cause de ce que tu sais...
- J'ai pas besoin d'un enfoiré, cracha l'habitué.
- Oui, mais tu as besoin de moi.

Les esprits calmés et de nouveau assis autour de la table bancale, l'employeur interrogeait protocolairement l'employé.
- T'as quel âge au juste? Saches que même si t'es qu'un gosse, tu devras gérer tes petits problèmes personnels seul. Je suis pas ta mère d'accord?
- Très drôle, ironisa l'adolescent. J'ai pas besoin de mère, et encore moins de toi pour se mêler de mes affaires. Et pour répondre à ta question, j'ai dix-sept ans, ça te va?
- Trop jeune. Tu tiendras pas deux semaines, trancha le trafiquant en se calant dans le dossier de sa chaise.
- Ecoutes, t'en sais rien alors ne m'expédie pas trop vite.
- J'ai pas que ça à faire, j'ai un travail à gérer aussi.
- Je vois. Eh bien pars, je ne te retiens pas. Par contre, attends toi à être fouillé par la garde demain à l'aube.
- Tu es vraiment... Bon, sinon, ton nom?
- Allian. Et toi?
- Krud, mais ça ne te permet pas de te montrer familier avec moi.
- J'en ai pas l'intention.
- Tant mieux, grogna le vieux. Maintenant on passe aux choses sérieuses, je....
- Encore heureux, coupa l'autre.
Fatigué, le trafiquant attrapa sa choppe est la fini d'un trait. On aurait dit qu'il avait pris vingt ans en dix minutes ; de grandes cernes soulignaient ses yeux sombres, et sa barbe semblait plus terne.
- Si tu m'interrompt encore, je t'empaille gamin. Laisse moi finir le protocole, je t'embauche, et chacun de son côté compris? Tu. Me. Laisse. Tranquille.
- Ok, ça me va, répondit Allian, amusé.
- Bon, reprenons... Ou en étais-je...
- A "maintenant on passe aux choses sérieuses".
- Ah oui. Donc, dis moi quels sont tes points forts.
- J'arrive à vous rendre fou, ça compte?
- ...
Voyant son interlocuteur à bout de forces, le jeune homme repris :
- Je vois plutôt bien dans le noir, je suis discret, je sais me servir d'une arme, escalader les façades les plus lisses, je sais à peu près lire, écrire, et monter à cheval.
- Tu es bien prétentieux. Tu crois que je vais gober un truc pareil?
- Attends, tu ne sais pas tout. Mon passe-temps favori est d'échafauder des plans.
- Des plans?
- Oui, pour me sortir des situations précaires et parfois trouver l'introuvable, énonça le Héron, pensif.
Krud resta silencieux un moment, les yeux plantés sur la table en bois.
- Intéressant...

Le protocole terminé, Allian rejoignit l'un des plus grand trafiquant de Liett.
Heureusement pour lui car, comme il était jeune, toutes les autres organisations de la ville essayaient de profiter de sa "naïveté". Sauf qu'Allian n'étant pas du genre à se laisser influencer, avait laissé les employeurs en plant ou dans le pire des cas, leur avait claqué la porte au nez. Du coup, les chefs ulcérés, avaient envoyé des mercenaires ou autres types baraqués lui faire la peau. Depuis qu'il est poursuivi, dans tous les bas-fonds de la cité, le Héron était connu pour son insolence et sa capacité étonnante à s'enfuir sans trop de dommages. C'était à ce moment là de sa vie qu'il avait rencontré Kebren, en venant juste de rentrer dans l'organisation du trafiquant.
Au fil des années, la petite entreprise de Krud se transforma peu à peu en une guilde tentaculaire, connue sous le nom de La Guilde. Le chef laisse abandonna presque le trafique de mulets pour s'abandonner aux missions dangereuses, aux vols, aux assassinats et quêtes diverses. Allian put largement y faire ses preuves en tant qu'espion, voleur et assistant. Ainsi, malgré ses différents avec le chef, il devint officiellement son bras droit. Pourtant il restait plutôt à l'écart des autres membres, préférant sans doute opérer en solo.

La suite vous la connaissez déjà, elle a été écrite par une remarquable plume.

Cependant, pour un petit rappel, Allian participa à la plus grande chasse au trésor de son temps avec Mydria Siartt et d'autres membres de la guilde, Krud compris. Suite à la mort du chef, il devint alors la personne à suivre. Mais cette quête fut un échec.
Comptant parmi les survivants, le Héron disparu un temps.
Puis il revint avec un plan plus prétentieux : celui de mettre Mydria sur le trône.

On peut le considérer comme un voyageur puisque plus jamais, il ne retournera dans La Guilde.


Description physique (minimum 8 lignes complètes) :
Le Héron, comme son nom l'indique, est plutôt de morphologie longiligne, sans particularité. Malgré sa musculature, personne ne se dira "Oh! en voilà un mec baraqué!", même s'il arrive facilement à se hisser en haut d'un mur. Son visage est souvent recouvert d'une légère barbe de deux jours, car en général, leur d'un voyage ou d'une mission, on n'a pas le temps de se raser. Son iris brune reste toujours vive. Ses cheveux quant à eux, restent d'un châtain tout à fait banal.
Souvent, le jeune homme s'habille de couleurs sombres, pour passer inaperçu. Partout où il ira, ses chaussures en cuir silencieuses le suivront. A l'époque, chemises et pantalons étaient de rigueur, et il suivait cette règle, toujours dans l'intention de se fondre dans la masse. Même si s'il ne vit pas dans le luxe, loin de là, il reste élégant. Comme un Kmett.
Maintenant, est-ce que Allian est beau? C'est à vous, et vous seul, de décider.

Description morale (minimum 8 lignes complètes) :
Sous ce physique passe partout se cache une personnalité affirmée. Allian est loin d'être le type obéissant et honorable. Penche-t-il du côté du mal? Il est vrai que la charité où la générosité ne sont pas son fort, et autant vous dire qu'il s'en fiche royalement. C'est aussi quelqu'un de têtu, et lorsqu'il a une idée en tête, plus personne ne peut l'arrêter. D'ailleurs, on ne sait jamais franchement à quoi il pense, sauf lors de ses virées humoristiques... Il ne s'attache pas aux gens, peut être qu'il ne sait pas ce qu'est l'amitié. En tout cas, c'était pas Orest qui allait lui apprendre.
Côté bien, on trouve en lui une sorte d'étincelle. Une étincelle d'ingéniosité, voir même de courage, d'où ses plans parfois improbables. Comme vous vous en doutez, il passe son temps à tout montrer en dérision, comme pour oublier sa triste et sombre vie.
Dans certaines situations, il serait même capable de rire au nez de la mort.

Exemple de RP (minimum 5 lignes complètes) :
Une fenêtre ouverte, entrée incertaine. Les rideaux volaient au vent, voile transparent d'un fantôme qui fuit les ténèbres pour se réfugier sur Terre. Et le vent hurle, comme une plainte éternelle.
Posé sur un muret de pierre, silencieux, le Héron guette. Personne ne sait ce qu'il attend. Un signe, un mouvement en provenance ce cette bouche béante?
Le temps qui passe est infini, mais l'espion ne bouge pas. Pas encore. Un courant d'air le glace jusqu'aux os, lui rappelant ainsi que l'hiver s'installait sur Edrilion.
Un flocon tomba sur sa main nue, mais ne sentait plus rien désormais. Lentement, il tourna retourna sa paume, pour constater l'étendue des dégâts : une couleur mauve sinistre était abordée par les doigts, tandis que plus bas, un rouge clair colorait la peau. Combien de temps restait-il avant que sa main ne se gèle complètement? Anxieux, Allian cacha ses mains sous ses vêtements, à l'abris. Collées contre son ventre, elles semblaient s'enflammer. Les mâchoires crispées, il ignorait jusqu'alors que la douleur était telle. Incapable de tenir plus longtemps, il ressortit ses extrémités pour endormir la brûlure, même si c'était pathétique.
Une petite flamme apparut sur le bord de la fenêtre. Absorbé par cette apparition, il en oublia presque de donner l'alerte. La bougie venait juste d'être allumée, et le propriétaire de la demeure était en train de se lever.
L'espion dégringola le muret par l'arrière.
Et tomba nez à nez avec un garde.

Ta présentation (facultative) :

Prénom : Roxane
Age : 16 ans
Pays : France
Hobbies : Lire, dessiner, faire du graphisme, des films, sortir avec mes potes, papoter avec Alec pendant les heures de cours, écouter mon père jouer de la guitare, faire du pseudo shopping avec ma p'tite sœur et bien sûr, rire et faire rire les autres.
Quels livres aimes-tu? : Hunger Games, Starters, Harry Potter, Tara Duncan, Héritage des Darcers, Le Seigneur des Anneaux, Chasseurs d'Âmes, Uglies, Indiana Teller...
Comment as-tu connu ce forum? : Disons que j'ai aidé Rebecca et Connor à le créer.
Es-tu un 2/3/4 compte déjà existant? : Non pas encore ^^
Que penses-tu de ce forum? : Je l'aime beaucoup, surtout les membres et le design Wink
Code caché du règlement :


Dernière édition par Allian le Mer 5 Juin - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meïl

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 20
Pays : France

Feuille de personnage
Prénom: Meïl
Nom: ~
Clan: Bien

MessageSujet: Re: Allian   Mar 4 Juin - 14:55

Yey ! Génial !
J'aime beaucoup ta présentation, et je trouve que tu perçois vraiment bien Allian ! C'est vrai que ça doit être assez compliqué de "s'approprier" un personnage déjà existant tout en lui donnant quelque chose qui fait qu'il nous ressemble... Et puis, tu écris bien !
C'était vraiment un plaisir de lire ta présentation (depuis le temps que je l'attendais ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allian


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Allian
Nom:
Clan: Bien

MessageSujet: Re: Allian   Mar 4 Juin - 18:21

Merci Meeeïl ^^ Contente qu'elle te plaise! C'est vrai que ce personnage est assez mystérieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bridgess Miller
Voyageuse incertaine
Voyageuse incertaine
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 07/01/2013
Age : 18

Feuille de personnage
Prénom: Bridgess Leona Nell
Nom: Miller Henries Von Sibran
Clan: Mal

MessageSujet: Re: Allian   Jeu 6 Juin - 17:12

Bon euh, j'ai rien à redire. Tu écris vraiment bien, c'est magnifique, tu as réussis à t'approprier parfaitement le personnage d'Allian pourtant assez complexe à déchiffrer, surtout à rédiger, mes plus sincères félicitations! Depuis le temps que j'attendais ta présentation!
Inutile de te souhaiter la bienvenue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heritagedarcer-rpg.forumactif.org/
Allian


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Allian
Nom:
Clan: Bien

MessageSujet: Re: Allian   Jeu 6 Juin - 18:04

Génial, merci I love you
VIVE LES JAUNES !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» INFORMATIONS INEDITES ! UN MESSAGE SPECIAL POUR TOUS LES NOUVEAUX CONVERTIS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage des Darcer RPG :: En général :: Et vous êtes? :: Ce sont de vieux amis...-
Sauter vers: