Attention ! Le forum est fermé, ne pas s'inscrire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bridgess Miller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridgess Miller
Voyageuse incertaine
Voyageuse incertaine
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 07/01/2013
Age : 18

Feuille de personnage
Prénom: Bridgess Leona Nell
Nom: Miller Henries Von Sibran
Clan: Mal

MessageSujet: Bridgess Miller   Jeu 20 Juin - 18:57

BRIDGESS MILLER


Physionomie
CREDITS: Avatar by me
 

Si vous saviez comme petite, Bridgess prêtait de l'importance à son physique, vous ne devineriez jamais que maintenant, il s'agit du cadet de ses soucis. Elle ne s'en est pas préoccupée depuis maintenant voilà cinq-six bonnes années. Pour quelle raison? Pas de temps, inutile, et puis à quoi cela pourrait-il lui servir maintenant?

Mais dans ce cas, pourquoi ce revirement de pensée si elle y était tant attachée auparavant? Cela remonte à son passé, celui qu'elle préfère oublier. Car elle n'a pas toujours vécu dans les rues loin de là. Jusqu'à ses dix-sept ans, elle vivait dans un somptueux châteaux, portait les plus belles robes, recevait de prestigieux invités, et avait donc fort à faire pour être présentable. Comme coiffer ses longs cheveux lisses, d'un noir de jais qui faisaient se pâmer nombreuses amies de sa mère, souligner d'un trait de crayon des yeux d'un noir ténébreux, bordés d'une rangée de cils si longs que la moindre touche de mascara aurait été superflue, choisir la robe qui mettrait le plus en valeur ses jolies courbes qui attirait les prétendants comme du miel, son visage de poupée...Enfin bref c'était une petite fille parfaite, un modèle de petite princesse. Jusqu'à ce qu'elle change de vie, mais pour les conditions et modalités, c'est plus bas. Actuellement, elle est restée tout aussi séduisante, malgré la poussière, ses cheveux emmêlés et ses vêtements un peu plus miséreux. Evidemment, elle est très bonne combattante et a appris les lois de l'agilité, de la souplesse et de la discrétion. Merci les cours de danse! Cela lui permet de se déplacer très discrètement, de s'enfuir etd'effectuer toutes sortes d'acrobaties que certains ne pourraient imaginer.
Il faut avouer qu'une jolie meurtrière, ça vous met en confiance...enfin pas pour longtemps.

  Mon image


informations


NOM - Miller

 PRÉNOM - Bridgess

 AGE - 24 ans

 METIER - Aucun prédéfini, Voleuse dans la vie de tous les jours, assassin à ses heures perdues, tout ce qui peut lui rapporter un peu d'argent quoi.

 CLAN - Aucun avis prédéfini. Du côté du plus avantageux. 

 LOCALISATION - Sur les routes 





caractère


Hum. Comment décrire le caractère de Bridgess? Une énumération resterait vague, un résumé en mode accéléré le serait trop, un pavé serait lassant... Nous allons opter pour une description simple et basique, sans trop rentrer dans les détails inutiles.

Bridgess est une fille intrépide, qui n'a peur de rien, n'hésite pas à se mettre dans les situations les plus dangereuses, car elle sait qu'elle s'en sortira. Elle a une grande estime d'elle-même. Et elle est insouciante. Elle s'engage dans un projet sans même savoir si elle en reviendra vivante. Elle ne craint pas la mort, il n'y a aucune allusion au fait que ce soit elle qui l'amène là-dessous. Elle sait se battre, se défendre, mais ceci n'est que partie physique. Car elle sait être blessante avec des mots, puisqu'elle apprécie les subtilités de la langue.

Elle est particulièrement intelligente, et cela n'a point de rapport avec son éducation antérieure. Elle sait analyser, réfléchir, lire et écrire à la perfection, mais aussi préparer des complots, déjouer des pièges...

Elle sait toujours ce qu'elle veut, mais jouer les filles indécises l'amuse. C'est tellement divertissant d'incurie la population des mortels en erreur...

Elle est naturellement discrète et solitaire, ne se confie jamais. Si ce n'est à elle-même. Et dans ces moments-là, il lui arrive de se demander pourquoi elle n'est plus comme avant, entourée d'une foule de courtisans, d'amis et compagnie. Même si elle connait la réponse.

C'est une fille égoïste qui se préoccupe peu des autres, a l'air terrifiante et impitoyable, mais ceci n'est que superficiel. Nul ne se doute que derrière cette façade se cache un être sensible, au coeur brisé, qui ne se rappelle plus de ce qu'est l'amour et qui ne demande qu'à s'en souvenir.



histoire


Il était une fois, dans un pays lointain, un riche comte et la fille d'un des plus grands marchands qui vivaient dans un grand château sur les terres d'Edrilion. Ils se marièrent et vécurent heureux...du moins en apparence.
Oh, que cela commence comme un conte de fées! Pourtant, la fin n'est pas heureuse. C'est à y croire que la malédiction de la méchante Regina a atteint notre paisible contrée...
Trêve de plaisanterie. Reprenons.
Ce couple avait tout pour être heureux, fortune, santé, bonheur, intelligence, relations haut placées...Mais plus que cela, il était fait d'amour. Ah ca, l'amour...Il leur fit avoir deux enfants, des jumeaux, une fille et un garçon qu'ils prénommèrent respectivement Bridgess et Ethan. 

Tout au long de leur enfance, ils vécurent dans un palais brillant d'or, furent vêtus des tissus les plus fins, mangèrent des mets les plus raffinés, et furent éduqués par les meilleurs professeurs de la région. De nombreux bals étaient donnés en leur honneur, et les plus prestigieux invités s'y rendaient, le thé n'était jamais servi pour la famille seule, et le château n'était jamais désert. Tout pour que la vie soit parfaite.
Mais comme toute chose, cela ne joua pas en la faveur de  l'orgueil des jeunes enfants qui devenus adolescents, devenaient de plus en plus capricieux, égoïstes, fiers et hautains, à en devenir méprisants. Et leurs parents ne s'en apercevaient pas, aveuglés par leur amour, et par ce qu'ils voulaient voir. En effet, Ethan et Bridgess ne cessaient de s'embellir, de devenir de plus en plus cultivés, et c'est tout ce qui leur importait. Cela suffisait à alimenter leur fierté. Courtisanes et prétendants commencèrent à affluer lorsque les jumeaux atteignirent les seize ans, tous plus riches et influents les uns que les autres.

Mais si Ethan avait trouvé le grand amour et devait prochainement se marier avec Mlle Rethondes, fille d'un ancien conseiller du roi, belle et riche, attentionnée douce et gentille, Bridgess n'avait parmi sa foule de prétendants pas encore trouvé l'âme soeur.
Elle avait toujours eu foi en les contes de fées et maintes fois rêvé du prince charmant. Elle avait maintenant dix-sept ans, et il n'était toujours pas arrivé. Bientôt, elle serait considérée comme trop âgée pour se marier, et elle perdait espoir. Mais elle continuait à repousser à force d'arguments ces hommes faussement désintéressés.
Il arriva un jour où l'amour se présenta enfin à elle. Malheureusement pas de la manière dont elle l'espérait. Bridgess pouvait dire adieu à ses rêves de princesse et de prince consort car l'on était à des années-lumières de ce roman-là. Il est survenu de la manière la plus incongrue, avec la personne la plus inconcevable, dans le plus grand secret. Mais laissez-moi donc vous conter cette histoire...

Un soir que Bridgess avait longuement débattu avec sa mère au sujet du fils du comte de Nightingal, elle était sortie agacée et exaspérée de chez elle pour prendre l'air et réfléchir en paix. La situation aurait pu figurer dans le Top Gag de l'année si cela existait. Une riche fille vêtue d'une robe de soie pourpre et d'escarpins à hauts talons courant à toute vitesse sur la grande route nationale...Cela aurait pu, selon les personnes, paraître hilarant, inconvenant, déplacé, choquant, attristant...Mais le jeune tire-laine caché dans le buisson qui l'épiait avait une toute autre opinion. Pour lui elle avait plutôt l'air attirante.
Sûr, elle était jolie, il n'allait pas dire le contraire. Mais c'était une de ces stupides nobles imbues d'elles-mêmes, égocentriques, et riches. Celles qu'il volait habituellement.
Pourtant, cette fille-là semblait différente. Il ne voulait pas l'arnaquer. Déjà elle était seule ici, sans prendre garde à sa tenue, à son comportement...

Alors il décida de l'aborder sans ménagements, la prenant par surprise. Et contre toute attente, Bridgess ne fut avec lui ni méprisante ni ce qu'elle était en général avec les membres de cette classe sociale. Ils s'asseyèrent, discutèrent des heures durant, mettant de côté leurs différences.
Puis l'heure vint de partir, et tout le monde devine ce qu'il advint. Un déchirement, un baiser, une promesse de se revoir...Ils se séparèrent, chacun rentrant chez soi, Bridgess fut quite pour des sermons sur l'inquiétude qui leur fut causée, et les conséquences fâcheuses représentées par des potentiels commentaires, et son nouvel amant n'eut rien car ses parents étaient morts depuis longtemps, ou du moins était-ce la version qu'il préférait. Tous deux se revirent souvent, dans la forêt, sous le balcon, par la fenêtre...Cela ravissait Bridgess qui avait alors l'impression de vivre un conte de fées, avec visites défendues, sérénades, persévérance blabla.

Mais les jolies histoires ont une fin parfois innattendue.

Un soir d'été, alors que le jeune homme enlaçait Bridgess sous le porche de l'entrée de service, il lui confia qu'il pensait que ce qu'ils faisaient n'était pas bien et qu'il leur faudrait prendre une décision. Que cette situation ne pouvait durer éternellement, qu'à ce rythme ils devraient se séparer un jour ou l'autre. Cela acheva de convaincre la jeune femme qui fit son baluchon le soir même avec la ferme intention de fuir en compagnie de son amant. Cette demoiselle trouvait cela si romantique...
Se doutait-elle une minute que la vie sur les routes, à errer, voler, tuer, serait facile? Pas le moins du monde. Avait-elle seulement imaginé que ce serait loin d'être romantique? Non car l'amour rend aveugle. Avait-elle une seule fois envisagé qu'elle pourrait un matin se réveiller sans l'amour de sa vie à ses côtés, son cher Estefan, parce qu'il l'aurait abandonnée? Jamais, c'était innenvisageable. Ah l'amour...Qu'il est trompeur...

Car c'est ce qu'il advint. Un beau matin, alors que Bridgess sortait de l'inconscience, elle ne trouva pas Estefan. Celui-ci s'était volatilisé sans mot ni explications, au bout de la nuit, comme le voleur qu'il était. Aucune trace de ses affaires. Comme toute amoureuse transie, elle refusa de croire à sa trahison et se persuada d'un malheur quelconque. Désespérée, sans son guide, elle erra dans la forêt, le cherchant partout. Et elle ne pouvait pas faire demi-tour, revenir chez elle, c'était impossible et inconvenant. Et puis elle en serait bannie.
Puis elle revint à la raison et versa des larmes de rage. Ce gars-là l'avait trompée, il le paierait. 
C'est ainsi que devint notre Bridgess actuelle. Mais non, détrompez-vous, l'histoire n'est pas terminée. Une page de la vie de notre amie Bridgess venait de se tourner, et une nouvelle s'écrivait.

Après s'être remise de ce violent choc, elle décida de trouver une nouvelle façon de subsister. Car elle était assez réaliste pour comprendre qu'elle ne survivrait pas une nuit dans la forêt sans Estefan. Un jour peut-être... Quand bien même elle savait excellement bien se débrouiller, elle avait grand peur que sa confiance ne se fusse envolée, tout comme Estefan.
Elle dût pourtant vivre ainsi deux semaines durant, n'ayant rien pouvant l'aider à se repérer rapidement.

Elle se rendit dans la ville la plus proche, qui se trouva être Liett. Elle entra en temps que gouvernante chez une femme âgée qui élevait seule ses petits-enfants, en troquant son nom de Comtesse Bridgess Leona Nell Miller Henries Von Sibran contre Bridgess Miller. Au moins aucun doute qu'on ne la reconnaisse, c'était plus facile dans la vie courante et puis personne ne se douterait qu'elle était une ancienne noble.
Elle travailla sans relâche huit mois durant, et bien que la vie d'aventure lui manquât, elle ne se plaignait pas, sa position étant des plus confortable. Mais par la fenêtre un matin, elle aperçut un étrange attroupement. Il eût mieux valu pour elle qu'elle fut restée à plier les affaires des deux enfants, mais piquée par la curiosité, elle descendit s'enquérir de la raison de cette émeute.

-C'est-y qu'on pend un voleur ma p'tite Bridgess, un fameux en plus! Venez voir!

Elle s'approcha et étouffa un hoquet de stupeur. Car près du bourreau se trouvait Estefan, ligoté et baillôné, qui se débattait vainement. Lorsqu'il la vit, il lui lança un regard douloureux, suppliant, et empreint non pas d'amour puisqu'il ne l'aimait plus, mais d'appels au secours.
Appels que choisit d'ignorer Bridgess. Elle aurait pu d'un mot changer le sort de cet homme, lui épargner une mort honteuse et publique et d'un détournement de tête, elle venait de le condamner à une fin dans d'atroces souffrances.
Elle le regarda sans sourciller être torturé, satisfaite d'être ainsi vengée. Indirectement, elle l'avait tué et cela lui insufflait un nouveau courage. Lorsqu'elle rentra, elle était toute souriante, elle s'occupa des enfants en chantonnant de bon coeur, prépara joyeusement le repas, et fut d'excellente humeur toute la journée. Mais pourquoi donc?

Pour être franche, elle ne le savait pas elle-même. Mais elle avait le pressentiment qu'une vie agitée lui conviendrait plus que sa vie actuelle et elle demanda congé à sa patronne. Un congé qui s'éterniserait à jamais.
Elle partit sans regrets, et se dirigea instinctivement vers les quartiers pauvres de Liett. Elle pénétra dans une taverne et s'assit face au bar. Son attitude impétieuse et rebelle fit renoncer aux hommes les reproches pour leur avoir pris la place ou autre. La vie à la dure l'avait changée de princesse modèle à garçon manqué impitoyable. Certes, elle avait repris les bonnes manières chez Madame Dufuis puisqu'elles les enseignait, mais maintenant elle était libre d'être qui elle voulait.

Un homme masqué, silencieux, assit au fond de la taverne avec sa chope de bière, l'observait. Elle avait le bon profil pour faire partie des leurs, et les autres ne rechigneraient pas à accepter cette femme dans leurs rangs. Déjà pour ce qu'elle avait l'air de féminin...Et puis ses gars étaient larges d'esprit, en tout cas plus que les membres des autres guildes.
C'est pourquoi lorsque la foule d'ivrognes admirateurs se dispersa, laissant un souffle d'air à la jeune fille, il partit lui proposer d'intégrer leur guilde.

Notre jeune amie ne perdit pas son précieux temps et accepta sans protester la proposition. Deux ans durant elle travailla pour leur compte, volant, tuant, espionnant, ne faisant qu'obéir aux ordres qu'elle recevait.
Puis elle demanda sa liberté, et malgré de nombreuses et violentes protestations, elle obtint gain de cause et quitta son second foyer.
Jusqu'à aujourd'hui elle vécut seule dans la forêt, sur les routes, parfois en accomplissant de petits boulots lorsque l'envie d'être honnête lui prennait. Elle a l'air heureuse ainsi mais ne l'est pas. Elle aura beau jouer les impitoyables, ce ne sera pas comme ça qu'elle fuira ses rêves d'enfant.







autre




-Derrière l'écran, je suis une jeune fille de 14 ans, ou du moins, qui les aura bientôt.

-J'aime Hunger games, Tara Duncan, l'Héritage des Darcer (naaoon sérieux??), Pretty Little Liars, Once Upon A Time, Revenge, Les Âmes Vagabondes, iron Man, le Guide du nutella (oui vous voulez une dédicace?) et le livre des fails (pas cherchez vous comprendrez pas) ET LES CAPSLOCKS (totalement HS)

-Code: Tonton est passé par ici, il repassera par lààààà ♪

-J'ai connu le forum parce que j'en suis la créatrice, ou du moins, son reboot.

-Il ne s'agit pas d'un double compte.

-Un dernier mot: VIVE LES PAAAANCAKEEES!! (Ouais votre fonda est cinglée)


(c) fiche crée par rits-u sur epicode


Dernière édition par Bridgess Miller le Mer 26 Juin - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heritagedarcer-rpg.forumactif.org/
Allian


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Allian
Nom:
Clan: Bien

MessageSujet: Re: Bridgess Miller   Mar 25 Juin - 19:26

Bienvenue à notre fondatrice !!! What a Facecomment? ça sonne faux?


Tout d'abord, j'admire, tu peux me croire, ta qualité d'écriture.
merci ^^:
 

J'ai bien aimé lire ta présentation bien sûr, elle est meilleure que celle de Rebecca pour moi.
Maintenant, je cherche quelque chose à redire hum... Sinon on va croire que je fais mal mon boulot! Tu peux éventuellement rajouter un point sur ses aptitudes physiques...
Sinon tout est bon.
Validé mon rominet ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bridgess Miller
Voyageuse incertaine
Voyageuse incertaine
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 07/01/2013
Age : 18

Feuille de personnage
Prénom: Bridgess Leona Nell
Nom: Miller Henries Von Sibran
Clan: Mal

MessageSujet: Re: Bridgess Miller   Mar 25 Juin - 19:30

Oh merci tonton Allian, je suis tellement touchée d'avoir été un repère pour toi <3
Oh oui je voulais faire mieux que Becky
Et pas de problème j'ajoute ça demain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heritagedarcer-rpg.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bridgess Miller   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bridgess Miller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1- Marissa Miller VS Maryse Ouellet
» 05. Petit échauffement | Edena P. Miller
» Edena P. Miller - If Cenderilla was modern, I will be her!
» Mac miller Sign
» Cinéma : The Glenn Miller story.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage des Darcer RPG :: En général :: Et vous êtes? :: Ce sont de vieux amis...-
Sauter vers: