Attention ! Le forum est fermé, ne pas s'inscrire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du sang au pays des lucioles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allian


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Allian
Nom:
Clan: Bien

MessageSujet: Du sang au pays des lucioles   Dim 27 Oct - 10:36

Dans ces vallons, la paix règne avec bonne grâce. Les oiseaux venant de toute part chantonnent, sifflotent gaiement au dessus des ruisseaux et des arbustes. Les poissons quant à eux, brillent de mille reflets dans une eau claire parsemée de galets immaculés. Quand le jour enfile sa robe aux couleurs flamboyantes du crépuscule, de petites lueurs apparaissent. Puis au fil des minutes, plusieurs autres s'allument. Ces brillantes lucioles s'éveillent ainsi par dizaines, chaque nuit. D'un bond, une silhouette rousse saute d'un vallon à l'autre ; ces yeux jaunes fixe un moment l'horizon, puis il disparut sans bruit.
Ce spectacle utopique est interrompu par l'arrivé d'un être redouté de tous.
L'être humain.
D'un pas lent, il s’avance vers le cours d'eau. Lorsqu'il plonge son visage, une multitude de petits poissons prennent la fuite. Une fois ses esprits repris, le voyageur s’allonge dans l'herbe douce. Une nuée de petites lucioles viennent alors se poser sur lui. Cependant, dès qu'elles constatent la présence de tâches sombres et collantes sur le corps fatigué, leurs ailes s'agitent pour les emmener plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Louis
Nom: Labé
Clan: Neutre

MessageSujet: Re: Du sang au pays des lucioles   Dim 27 Oct - 15:20

Le soir tombe. Les hauts arbres offrent refuge aux petites et grosses bêtes. louis en fait parti. Cet homme n'a pas de domicile fixe et pour tout dire cela ne le dérange pas. Il aime le contact avec la nature et ses petites créations. En bas de l'arbre et plus bas encore, il observe le ballet des lucioles. Il se dit qu'il aimerait bien avoir des ailes, on voyage plus rapidement avec. Le ballet s'arrette. Quelque chose a perturbé leur danse, une bête sauvage comme il y en a tant ici. louis observe, elles reprennent leur danse. Un papillon se pose à quelques centimètres de lui. Demain il sera mort. L'homme tend le doigt, le papillon s'en approche puis s'envole. Le roux sourit. Il s'étend de tout son long rabattant sa profonde capuche sur ses cheveux roux. La journée a été longue et fatigante. Il croise les bras sur sa poitrine, prêt à s'endormir cependant la danse des lucioles l'hypnotise. Il garde ainsi les yeux ouverts.
Il sent contre sa main et sa poitrine quelque chose de rêche : du papier. Il déplit le papier, un homme est dessiné dessus. Il s'en souvient maintenant, c'est l'homme qu'il devait tuer aujourd'hui. Tant pis, il le fera demain. Il regarde comme même à quoi ressemble cet homme. Ils ont colorié ses cheveux, il doit être brun. Ses yeux sont plissés, il sourit, c'est pour ça. Ses sourcils sont droits et sombres. Pourquoi les dessinateurs n'utilisent pas d'autres couleurs que le noir ? Louis range le papier là où il l'a retrouvé. Celui ci tombe doucement et s'échoue sans bruit dans l'herbe. Louis s'injure, ce qu'il peut être maladroit sur des mouvement si simples pourtant. S'il s'envole, Louis ne pourra pas retrouver sa proie. Lui qui était si bien sur sa branche. Il descend prudemment, il tient à sa vie. Il est sur l'herbe. le paier est quelques mètres plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allian


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Allian
Nom:
Clan: Bien

MessageSujet: Re: Du sang au pays des lucioles   Lun 28 Oct - 20:57

Sur le dos, les bras croisés derrière la tête et le visage tourné vers le ciel, le regard d'Allian contemplait la voûte étoilée. Son passé sans gloire lui revient en mémoire, et continua de se détester, comme jamais. S'il ne s'était pas perdu autrefois, peut être que ses compagnons seraient encore en vie. S'il n'avait pas surestimé Mydria, la Kmett n'aurait pas été bannie du bastion... la liste était longue, et comme il était épuisé, Allian s'en arrêta là.
Elles sont belles les étoiles.
Pensivement il souleva la tête pour constater que les tâches vertes et sanguinolentes étaient toujours sur son habit et sa chemise. Sa tête retomba en arrière comme une pierre, et il soupira. Un seul monstre l'avait sérieusement amoché, c'était ridicule. Enfin, il était plutôt costaud pour un lézard... L'espion devrait être content comme un homme qui avait vaincu, mais... il avait vu trop de morts pour s'en réjouir. Morose, il tenta de s'endormir ; un vent frais se levait.
Un bruit sourd retentit dans la pénombre. Pourtant, le ruisseau coulant à côté de lui, le jeune homme l'entendit à peine. Par un heureux hasard, il se leva et se dirigea vers un buisson solitaire, à l'opposé. En revenant de sa promenade santé, l'espion s'arrêta net et lança en l'air :
- S'il a quelqu'un, qu'il se montre. Si non... eh bien je passerais pour un fou. Mais d'ailleurs, qui en voudrait à un simple fou?
Il se pencha et passa sa main par l'ouverture de son sac souple. Il en sortit une bouteille en verre. A la lueur des lucioles, il but plusieurs gorgées du liquide bleuâtre. Mais tout de suite après, il plaqua sa main libre sur son visage.
- Même avec le temps j'ai du mal à m'y faire. C'est ignoble...


Dernière édition par Allian le Lun 11 Nov - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Louis
Nom: Labé
Clan: Neutre

MessageSujet: Re: Du sang au pays des lucioles   Lun 11 Nov - 14:38

Louis ramasse la cause de sa descente et la range dans une des poche de son manteau noir. Un murmure vient lui titiller les oreilles. Il n'est pas seul dans cette nuit. Il regarde autour de lui mais ne voit que l'obscurité. Il plonge sa main dans son manteau et retira la lame pendue à sa ceinture. Si la source de ce murmure approche, Louis préfèrerait être caché. Il s'avance doucement vers un buisson "Épineux..." Pense-t-il en mettant son doigt qui saigne dans sa bouche. Il rabat la capuche de son manteau sur ses cheveux roux. Le murmure se rapproche. Le rythme cardiaque du tueur n'accélère pas, il reste calme cependant il serra sa meilleure amie dans sa main.
- Même avec le temps j'ai du mal à m'y faire. C'est ignoble..
Une forte odeur chatouille les narine de Louis, de l'Yhôle. Il pince ses lèvres. Il ressent tout d'un coup un manque. Ses employeurs le disent alcoolique. Peu être l'est-il ? L'assassin essuie la goutte de sueur qui lui tombe sur le sourcil gauche. Oui il est alcoolique et il sait qu'il n'irait nul part sans une bouteille de cet "immonde" alcool. Il retire sa capuche pour mieux apercevoir l'homme qui critique cette boisson. Il a raison c'est bien un homme. Ses sourcils droits et ses yeux lui disent quelques chose. Il réfléchit une minute, son cerveau chauffe. "Le dessin !" Souffle-t-il tout bas. Il n'a pas envie de tuer cette nuit. C'est repos, néanmoins rien ne l'empêche de sortir de sa cachette, de boire avec lui et de le tuer une fois soûl. Il retire alors sa capuche et range sa précieuse dans son fourreau adapté. Il recule avant de se lever et s'étirer. Louis lise ses sourcils et arrange ses cheveux avant d'humecter ses lèvres et sortir de l'ombre.
-Bonjour, bonsoir. C'est un beau soir ne trouvez-vous pas ? Ni trop chaud, ni trop froid. Parfait pour dormir à la belle étoile.
Il louche rapidement sur la bouteille de verre où un liquide bleuâtre reposait.
-Je suis navré de vous avoir fait peur en admettant que je vous ai fait peur.
Louis sourit et fourra ses mains dans ses grandes poches, il se tait pour laisser le temps à sa victime de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allian


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Allian
Nom:
Clan: Bien

MessageSujet: Re: Du sang au pays des lucioles   Jeu 14 Nov - 20:30

- Bonjour, bonsoir. C'est un beau soir ne trouvez-vous pas ? Ni trop chaud, ni trop froid. Parfait pour dormir à la belle étoile.
Discours typique d'un mec louche.
Le mec louche en question était arrivé derrière Allian. Celui-ci, toujours sa bouteille en main se retourna pour distinguer le nouvel arrivant.
-Je suis navré de vous avoir fait peur en admettant que je vous ai fait peur.
C'était un homme de son âge, avec une chevelure très rousse dépassant légèrement de sa capuche. Dans la pénombre, l'ex-espion ne put pas distinguer la couleur des yeux de son interlocuteur, les mains dans les poches. Qui était-il donc pour se promener à une heure aussi tardive dans les vallons? Allian songea qu'il avait des allures de rodeur, avec ses grandes poches de pantalon, son long manteau en cuir noir et son ample capuche. Dans tous les cas, ses occupations ne devaient pas être des plus saines.
   Allian savait qu'il était recherché. A Liett, tout le monde le connaissait - sous son pseudonyme, et il avait pris l'habitude de se méfier. Heureusement pour lui, il était loin d'être d'un naturel stressé ; il n'était donc pas devenu paranoïaque, mais restait toujours sur ses gardes. Ses antécédents au sein de la Guilde n'était finalement pas une si mauvaise chose. D'ailleurs c'était sûrement grâce à eux qu'il était encore en vie.
   Les lucioles survolaient toujours les herbes claires, et tournèrent un moment autour de l'inconnu. Puis le voyageur reprit une gorgée d'Yôle.
- Ne vous excusez pas, vous êtes loin de me faire peur, répondit Allian en s'essuyant avec la manche de sa chemise. Dîtes moi plutôt ce que vous faîtes dans le coin, au lieu de me sourire...
   En effet, le visiteur souriait. Ce n'était pas pour autant un bon signe, mais plutôt l'inverse. En ce qui concernait les multiples masques à aborder lors des assassinats et des interrogatoires, Allian était un grand champion. Du genre "je te sourie donc dans trente secondes t'es mort". Et c'était tout ce que lui inspirait le type en ce moment même, avec sa capuche... S'il était un assassin de niveau basique, il n'aurait eu qu'à le tuer à moyenne distance avec une arme de jet. Ensuite, il y avait le niveau confirmé où le tueur s'approchait de sa cible, au corps à corps. Puis les experts, ceux qui tuent sans même que la victime ne s'en rende compte. Dans tous les niveaux des variantes existaient bien évidement, de la plus classique à la plus originale - les poisons et les embuscades notamment. En conclusion, si cet homme était un assassin, soit il était d'un niveau confirmé soit il manigançait quelque chose de plus réfléchit. De plus dangereux en somme.
   Mais Allian n'était pas trop inquiet. Peut être que cet individu n'était pas ici pour l'assassiner, même parler de la pluie et du beau temps n'était pas la raison -enfin il osait espérer!- pour laquelle il était venu le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Louis
Nom: Labé
Clan: Neutre

MessageSujet: Re: Du sang au pays des lucioles   Mer 27 Nov - 14:59

Le sourire de Louis s’efface. Il retira sa capuche et passe une main dans ses cheveux. Il se sentit ridicule tout d’un coup. Il s’assoit sur l’herbe qui deviendra humide au petit matin et s’adosse à une pierre recouverte à des endroits mousse. Il se doute de quelque chose. L’assassin le sent, il sent toujours quand l’une de ses victimes est soit apeurée soit, devine qui il est. Autant le trompé en agissant différemment.

- Ne vous excusez pas, vous êtes loin de me faire peur, répondit Allian en s'essuyant avec la manche de sa chemise. Dîtes moi plutôt ce que vous faîtes dans le coin, au lieu de me sourire...


Il cherche une réponse à cette question. En a-t-il vraiment une ? Il se retrace la journée dans sa tête. Le matin il s’est levé, est sorti de l’auberge où il résidait sans se donner de payer. Parfois sortir par la fenêtre a du bon. Le marché avait lui près de l’auberge, il a alors « emprunté »de quoi manger. Ensuite quelqu’un l’a trouvé et lui a donné une affaire de la plus haute importance. Pour Louis rien n’est plus important que l’Yhôle. C’est donc là qu’il a passé son après-midi, dans une taverne peu fréquentable. C’est sans doute soûl qu’il est monté dans l’arbre de ces vallons. Louis réfléchit encore mais rien de plus précis ne lui revient. Il regarde gravement l’homme qu’il est censé tuer.

-Ce que je fais dans le coin ne vous regarde pas.

Son ton est dur, cela ne lui ressemble pas. Lui qui est pourtant si gentil avec ses victimes. Sa gorge est sèche et il est fatigué. Il étend ses jambes musclées et pose ses mains sur l’herbe tendre. Il en arrache une poignet.

-Cependant je peux vous dire que j’ai un petit peu soif et que ce que contient votre bouteille me fait de l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allian


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Prénom: Allian
Nom:
Clan: Bien

MessageSujet: Re: Du sang au pays des lucioles   Dim 1 Déc - 18:54

- Ce que je fais dans le coin ne vous regarde pas.
OK. Ca avait le mérite d'être clair. Allian savait donc pas si cet homme était un assassin potentiel. Remarque, il aurait été idiot de se dénoncer du style : "Mouhaha! Je suis venu pour te tuer et pour devenir le méchant le plus puissant de l'univers! Ouh que je suis diabolique!"
Allian haussa les épaules et s'enfila une troisième rasade de l'alcool bleuâtre.
Pour dire vrai, ce gars-là ne tenait pas vraiment bien l'alcool au début, mais après dix années d'expérience, il avait largement progressé (c'est-à-dire ne s'évanouissait plus ou  ne renvoyait pas tout son repas). Pourtant, il gardait un défaut majeur.
Notre homme avait parfois l'alcool triste.
- Cependant je peux vous dire que j’ai un petit peu soif et que ce que contient votre bouteille me fait de l’œil.
Allian regarda sa bouteille à moitié vide avec un regard inquisiteur, puis le mec par terre.
- Sérieux?
L'Yole était connue pour être dégu... pour être répugnante. Cette boisson bleue était vendue en grande quantité dans une auberge très renommée dans la société du crime. Là-bas se tramaient les plus audacieux complots et les pires arrangements de Liett. Allian y passait régulièrement autrefois pour être au courant de tout : faire son boulot quoi.  Servie dans de grosses chopes, l'Yole était réservée aux clients les plus démunis. Nombreux étaient les clients la comparant avec du désinfectant. Et bien sûr, personne ne connaissait la recette.
- Je l'ai emmenée avec moi en souvenir de Liett. C'est un "ami" qui me l'a donnée. Personnellement je m'en sers pour me saouler... mais je ne vois absolument pas ce qui vous donne envie, mis à part la couleur peut être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du sang au pays des lucioles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du sang au pays des lucioles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour et le sang tachèrent le pays des licornes [PV:Alvaro & Laara]
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Don de sang
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage des Darcer RPG :: Edrillon :: Les Vallons Chanteurs-
Sauter vers: